Activités
Paiment Paypal Accepte
Nouvelles :

Être diabétique et vouloir un enfant

Une femme diabétique, qui désire avoir un enfant, doit nécessairement en parler à son médecin, parce que la conception doit s'effectuer en période de normoglycémie. C'est-à-dire à une glycémie en dessous de 7 mmol/L à jeun, afin d'éviter les malformations chez l'enfant à naître.

La grossesse chez une femme diabétique doit être surveillée, comme c'est le cas pour une grossesse à risque. Si au début de la grossesse, la glycémie est équilibrée et que le déséquilibre survient au dernier trimestre, il y a un risque d'accoucher d'un macrosome (un gros bébé). Ces bébés sont en fait des gros aux pieds d'argile parce que très fragiles. Ces enfants peuvent, par exemple, faire une hypoglycémie dès leur naissance et en mourir.

En raison des échanges intra-utérins entre le foetus et la mère, l'organisme de l'enfant développe une surproduction d'insuline (hyperinsulinisme) pour parer aux effets nocifs de l'hyperglycémie de la mère. L'insuline ayant un effet anabolisant, l'enfant grossit dans le ventre de sa mère.

Les hypoglycémiants oraux doivent être arrêtés pendant la grossesse.

Etant donné ces différents éléments, la surveillance de la grossesse chez la femme diabétique exige une étroite collaboration entre le diabétologue, l'obstétricien et le pédiatre.