Décembre 2018
DLMMJVS
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
    • Conférence • Move 50 +, un outil pratique pour garder la forme cet hiver!

      logo.jpg

      MERCREDI 12 DÉCEMBRE 2018 • 13 H À 15 H
      ENDROIT: SERCOVIE, SALLE RÉSIDENCES SOLEIL (CAFÉTÉRIA)
      300, RUE DU CONSEIL À SHERBROOKE
      PAR : LES KINÉSIOLOGUES DE SERCOVIE

      MOVE 50 + est une plateforme interactive regroupant une variété de capsules vidéos
      d’entraînement et d’articles d’informations santé spécialement conçus pour les besoins des 50 ans et +.

      MOVE 50 + a pour but de faciliter l’accès à des entraînements de qualité pour les  personnes de 50 ans et plus de toutes conditions physiques. Le mouvement s’adresse à ceux qui veulent améliorer et maintenir leur bien-être et leur santé. La plateforme favorise le passage à l’action de façon sécuritaire et structurée, sans contrainte, dans le confort de votre foyer!

      Venez en apprendre plus sur la plateforme lors de cette conférence!

      Vous pouvez consulter le site Internet de MOVE 50 + pour en apprendre davantage : move50plus.ca

      Ouvert à tous • Gratuit

      Réserver votre place au 819 823-8558 ou à info@diabete-estrie.ca


  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
     Activités
Paiment Paypal Accepte
Nouvelles :

Être diabétique et vouloir un enfant

Une femme diabétique, qui désire avoir un enfant, doit nécessairement en parler à son médecin, parce que la conception doit s'effectuer en période de normoglycémie. C'est-à-dire à une glycémie en dessous de 7 mmol/L à jeun, afin d'éviter les malformations chez l'enfant à naître.

La grossesse chez une femme diabétique doit être surveillée, comme c'est le cas pour une grossesse à risque. Si au début de la grossesse, la glycémie est équilibrée et que le déséquilibre survient au dernier trimestre, il y a un risque d'accoucher d'un macrosome (un gros bébé). Ces bébés sont en fait des gros aux pieds d'argile parce que très fragiles. Ces enfants peuvent, par exemple, faire une hypoglycémie dès leur naissance et en mourir.

En raison des échanges intra-utérins entre le foetus et la mère, l'organisme de l'enfant développe une surproduction d'insuline (hyperinsulinisme) pour parer aux effets nocifs de l'hyperglycémie de la mère. L'insuline ayant un effet anabolisant, l'enfant grossit dans le ventre de sa mère.

Les hypoglycémiants oraux doivent être arrêtés pendant la grossesse.

Etant donné ces différents éléments, la surveillance de la grossesse chez la femme diabétique exige une étroite collaboration entre le diabétologue, l'obstétricien et le pédiatre.