Septembre 2017
DLMMJVS
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
    • Café-rencontres

      coffee-2306471-960-720.jpg

      Vous aimeriez faire un brin de causette avec d'autres gens diabétiques?
      Échanger sur des sujets divers?
      Tisser des nouveaux liens?
      Emprunter un livre de lecture?
      Jouer à des jeux de société?


      Tous les 2e mardi du mois, entre 14 h et 16 h, il nous fera plaisir de vous recevoir dans un environnement convivial au 600, rue Woodward à Sherbrooke (sous-sol).
      PROCHAINE RENCONTRE: 12 septembre

      Jeannine Lapierre, vice-présidente de Diabète Estrie et diabétique de type 1
      Lina Courtois, diabétique de type 2


  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
    • Conférence « l’apnée du sommeil et le diabète »

      woman-2197947-960-720.jpg

      MERCREDI 20 SEPTEMBRE 2017 | 19 h à 20 h 30
      ENDROIT : Salle LA CAPITALE, Sercovie situé au 300, rue du Conseil à Sherbrooke
      Avec Émilie Foucault et Normand Lapointe, inhalothérapeutes
      Le lien entre le diabète de type 2 et l’apnée du sommeil est encore beaucoup trop méconnu de la population… Vous aimeriez en apprendre davantage? Cette conférence est pour vous!

      GRATUIT ET OUVERT À TOUS!

      Réservez votre place au 819 823-8558 ou par courriel à info@diabete-estrie.ca
      Page Facebook: https://www.facebook.com


  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
     Activités
Paiment Paypal Accepte
Nouvelles :

Gérer son stress

Pour le combattre ou le contrôler, il faut penser à soi, avancer à son propre rythme, trouver chaque jour du temps pour relaxer.

Se garder, par exemple, une vingtaine de minutes par jour qui vous appartiennent réellement pendant lesquelles vous pouvez pratiquer une technique de relaxation ou tout simplement vous livrer à une activité relaxante. Il faut absolument se défaire des images de compétition, de performance, de production et trouver des moyens personnels de répondre aux besoins au milieu.

Voici d'autres pistes à ne pas dédaigner: il vaut la peine de les essayer:

  • S'accorder fréquemment des petits plaisirs: prendre un bain, lire quelques pages d'un livre drôle, faire une promenade dans un endroit enchanteur, etc.
  • Connaître ses limites : il faut apprendre à admettre que la perfection n'existe pas, cesser de vouloir trop en faire et tenir compte des ressources et du temps dont on dispose.
  • Éviter de faire trop de changements à la fois: vouloir changer beaucoup de comportements ou d'attitudes en même temps crée du stress. C'est pourquoi il est conseillé de choisir un élément sur lequel vous désirez travailler en priorité, y centrer vos énergies et vous récompenser pour l'effort déployé.
  • Maintenir un juste équilibre entre travail et loisirs: le travail ne doit pas envahir la vie... Il faut se réserver du temps pour relaxer, avoir un passe-temps qui procure la détente.

Certaines personnes retrouvent "le calme après la tempête" en tricotant, d'autres en écoutant de la musique, d'autres encore, en pratiquant un sport. Les temps libres sont souvent dénigrés, leur valeur et leur importance sous-estimées. Pour se ressourcer, il faut savoir se détendre. Il existe plusieurs techniques: la méditation, la visualisation, le yoga, etc.

Ce qui est important, c'est de choisir une activité qui convient à son tempérament et à son style de vie.

Se reposer et dormir suffisamment: se donner de bonnes habitudes de sommeil est essentiel. Le nombre d'heures de sommeil nécessaire pour bien se reposer varie d'une personne à une autre.

Soyez à l'écoute! Si vous vous sentez fatigué (e) au réveil, il sera bénéfique d'augmenter vos heures de sommeil et surtout de maintenir un certain équilibre entre les périodes d'activités et de repos. Une période de "décompression" est importante entre le travail et le sommeil, sinon celui-ci en est affecté et les heures passées à dormir ne sont pas aussi réparatrices.

Bien s'alimenter

Le stress étant grand consommateur de vitamines et de sels minéraux, il faut, pour y résister plus efficacement, suppléer à cette carence par un régime alimentaire équilibré. Éliminer les substances et aliments suivants favorise la réduction du stress :

  • tabac, alcool;
  • sucres concentrés, chocolat;
  • thé, café;
  • quantités de sel réduite.

Faire de l'exercice: une activité physique adaptée à vos goûts, à votre emploi du temps et pratiquée régulièrement soulage les tensions. Après, on est mieux disposé à analyser les problèmes de façon à les régler avec plus de calme. De plus, l'exercice est un bon moyen de réduire les niveaux de sucre et de gras dans le sang.

Contrôler les pensées irrationnelles, la perception que nous avons de nous-mêmes et de la réalité est grandement responsable des émotions désagréables. Une façon d'examiner nos pensées, c'est de leur poser des questions. C'est une manière de commencer à les corriger lorsqu'elles s'avèrent non fondées ou au moins de douter de leur exactitude.

Exemple: Qu'est-ce qui me prouve que cette pensée est vraie ? Sur quoi puis-je me fonder pour penser cela ? Quelle en est la preuve ?

Prendre du recul sur les événements: s'éloigner quelque temps d'une situation pénible permet de mieux la reprendre en mains; cela ne veut pas dire fuir cette situation mais se donner simplement du temps avant d'agir. Avec un peu de recul, on voit souvent les choses sous un autre aspect.

Avoir un réseau de support : se garder régulièrement du temps pour être avec ceux que l'on aime.

Même si on ne peut supprimer le stress de sa vie, on peut tout de même agir en prenant conscience de ses comportements excessifs et essayer de les rectifier. Dans ce cas, la connaissance de soi est fondamentale. Il est important de prendre le temps de se regarder vivre et de modifier ce qui ne va pas en évitant, bien sûr les frustrations et les contraintes inutiles.


Contrôle du stress

En état de frayeur ou de vive émotion, etc., l'organisme se met en état de défense immédiate pour pouvoir ensuite s'adapter. Cela lui est permis par la production d'hormones (ex: adrénaline, cortisol) qui suscitent simultanément un certain nombre de réactions au niveau cellulaire et musculaire entraînant un effet hyperglycémiant. Cela explique les élévations du taux de glucose sanguin lors de situations de stress.

Si vous vous sentez particulièrement tendu(e), faites plus souvent des glycémies capillaires afin d'ajuster votre traitement si nécessaire et utilisez des moyens pour diminuer cet état de tension; votre diabète ne s'en portera que mieux et vous aussi.