Novembre 2017
DLMMJVS
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
    • Conférence "S'adapter au diabète" avec Jean Paré, psychologue

      connect-20333-960-720.jpg

      MARDI 14 NOVEMBRE 2017 – de 19 h à 20 h 30
      Endroit : Centre communautaire de Loisir Sherbrooke (1010, rue Fairmount, Sherbrooke, Salle Bellevue)
      PAR : Jean Paré, psychologue
      Coût : 10$

      Tout être humain désire être heureux et se sentir libre. L'adaptation au diabète est un défi important à réaliser afin de retrouver une qualité de vie optimale. Le diabète, avouons-le, n'est pas un évènement heureux en soi, amenant avec lui son lot de contraintes.

      Cette conférence traitera avec humour des impacts du diabète sur la santé mentale et vous donnera des solutions simples et faciles à adopter au quotidien afin d'éviter que votre diabète devienne un obstacle à votre bonheur!


      À 19h, avant la conférence : Témoignage de Philippe Gilbert, cycliste de niveau compétitif pour l’équipe “Le Pack”, personne diabétique et porteur de la pompe Omnipod.


      Réservez votre place au 819 823-8558 ou par courriel à info@diabete-estrie.ca
      Page Facebook de la conférence: https://www.facebook.com/


      Avec la participation financière d'Omnipod et de Guy Hardy, député de St-François.

      Affiche de la conference_S'adapter au diabete.pdf

  • 15
    • Assemblée générale annuelle

      MERCREDI 15 NOVEMBRE 2017
      L’assemblée générale annuelle de DIABÈTE ESTRIE se tiendra MERCREDI 15 novembre 2017 à 19h30 à Diabète Estrie situé au 600, rue Woodward, Sherbrooke.

      Vous aimeriez soumettre votre candidature afin de faire partie du conseil d’administration de Diabète Estrie? Contactez-nous au 819 823-8558 ou compléter le formulaire de mise en candidarure et retournez-le à Diabète Estrie. La date limite de dépôt est terminée.


  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
     Activités
Paiment Paypal Accepte
Nouvelles :

Garder le courage

L'annonce d'une maladie comme le diabète n'est pas toujours chose facile à accepter. En apprenant la nouvelle, la plupart des gens passe par une gamme d'émotions et de réactions. Vous découvrirez ici les étapes du processus d'acceptation de la maladie.

TYPE 1

TYPE 2

Phase initiale

  • réaction de choc et d'incrédulité
  • on nie plus ou moins le fait
  • on peut être amer ou même agressif
  • on a l'impression d'être dans un mauvais rêve, un cauchemar

Phase intermédiaire

  • on tombe dans l'abattement et l'apathie (Absence totale d'énergie)
  • dépression et isolement

Phase finale

  • acceptation: vivre avec et malgré la maladie
  • la respecter dans toute sa réalité
  • exprimer ses besoins et limites
  • redevenir fonctionnel

Le choc

  • on perçoit le danger
  • anxiété et peut-être panique
  • difficultés à maîtriser la situation et sentiment d'impuissance

Le retrait défensif

  • réaction de défense ou de fuite
  • rigidité et refus de considérer la possibilité de changer

La reconnaissance

  • on réalise notre impuissance à empêcher le changement
  • on peut avoir une certaine anxiété et peut-être même de légers états dépressifs
  • on arrive tranquillement à changer sa perception de la réalité

L'adaptation

  • on trouve un nouveau sens à ses objectifs de vie
  • on accepte les limites qu'impose la maladie
  • on vit de nouvelles expériences et on en tire de nouvelles satisfactions

Indice d'acceptation ou d'adaptation à la maladie du diabète
Lorsque nous avons vraiment apprivoisé:

  • Le diabète ne nuit presque pas à nos activités quotidiennes.
  • Le diabète ne nous empêche pas d'être aussi actif ou active qu'on le désire.
  • Le diabète ne nuit pas à notre capacité de participer à des activités sociales ou de loisirs, donc ne diminue plus la satisfaction et le plaisir qu'on peut retirer de ces activités.
  • Le diabète ne nuit pas à la relation avec notre conjoint, nos enfants, notre famille, nos amis. Bien plus, la famille et les amis nous soutiennent relativement à notre diabète.
  • Le diabète ne nuit pas à notre efficacité au travail.
  • Le diabète ne nous empêche pas de voyager comme on le souhaiterait.
  • Nous cessons d'être anxieux ou inquiets face aux complications associées au diabète mais nous restons vigilants et informés.

J.B. M. Ps.
Psychologue