Septembre 2017
DLMMJVS
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
    • Café-rencontres

      coffee-2306471-960-720.jpg

      Vous aimeriez faire un brin de causette avec d'autres gens diabétiques?
      Échanger sur des sujets divers?
      Tisser des nouveaux liens?
      Emprunter un livre de lecture?
      Jouer à des jeux de société?


      Tous les 2e mardi du mois, entre 14 h et 16 h, il nous fera plaisir de vous recevoir dans un environnement convivial au 600, rue Woodward à Sherbrooke (sous-sol).
      PROCHAINE RENCONTRE: 12 septembre

      Jeannine Lapierre, vice-présidente de Diabète Estrie et diabétique de type 1
      Lina Courtois, diabétique de type 2


  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
    • Conférence « l’apnée du sommeil et le diabète »

      woman-2197947-960-720.jpg

      MERCREDI 20 SEPTEMBRE 2017 | 19 h à 20 h 30
      ENDROIT : Salle LA CAPITALE, Sercovie situé au 300, rue du Conseil à Sherbrooke
      Avec Émilie Foucault et Normand Lapointe, inhalothérapeutes
      Le lien entre le diabète de type 2 et l’apnée du sommeil est encore beaucoup trop méconnu de la population… Vous aimeriez en apprendre davantage? Cette conférence est pour vous!

      GRATUIT ET OUVERT À TOUS!

      Réservez votre place au 819 823-8558 ou par courriel à info@diabete-estrie.ca
      Page Facebook: https://www.facebook.com


  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
     Activités
Paiment Paypal Accepte
Nouvelles :

Les complications aigües


L'acido-cétose (coma diabétique)

L'acido-cétose apparaît lorsque l'organisme ne possède plus suffisamment d'insuline pour faire pénétrer le glucose dans les cellules.

Le manque d'énergie provoque une situation d'alarme où l'organisme va puiser ailleurs les besoins énergétiques. Les cellules iront puiser leur énergie dans les réserves du corps que sont les protéines, le glycogène ( réserve de sucre dans le foie) et les graisses. Il y aura consommation et dégradation de ces réserves ce qui engendrera l'accumulation de glucose et de corps cétoniques.

Par conséquent, on observera une élévation de la glycémie et l'apparition des symptômes suivants:

  • soif intense
  • déshydratation
  • besoin fréquent d'uriner
  • perte de poids
  • fatigue

De plus, l'accumulation des corps cétoniques dans le sang est toxique pour l'organisme; elle cause de l'acide, c'est pour cela qu'on parle d'acido-cétose.

L'acido-cétose provoque les symptômes suivants:

  • douleurs à l'estomac
  • nausées et vomissements
  • haleine cétonique (odeur fruitée)
  • altération de l'état de conscience qui peut conduire au coma

Les corps cétoniques peuvent être détectés dans les urines à l'aide de bandelettes semblables à celles que vous utilisez pour mesurer votre glycémie capillaire.

L'acido-cétose survient principalement chez le diabétique de type 1 (autrefois appelé: diabète juvénile); ce type de diabète nécessite obligatoirement un traitement à l'insuline car le pancréas de ces gens n'en fabrique plus. Ces personnes sont donc dépendantes des injections d'insuline.

Par contre, le diabétique de type 2 (diabète qui survient surtout chez l'adulte) est beaucoup moins à risque de développer l'acido-cétose, car dans ce type de diabète, le pancréas est encore capable de fabriquer de l'insuline.

Le problème est principalement relié à la diminution de l'efficacité de l'insuline causée par l'obésité si fréquemment associée au diabète de type 2. Dans ce type de diabète, il n'y a pas de manque absolu en insuline et c'est pour cette raison que ce diabète se complique rarement d'acido-cétose.

L'acido-cétose est donc causée par un manque d'insuline et cette situation peut survenir très rapidement parfois même en quelques heures.

Cette insuffisance en insuline est le résultat :

  • d'une omission d'une injection
  • d'une erreur de dosage
  • d'un manque d'absorption de l'insuline administrée
  • d'une augmentation des besoins en insuline causée par une autre maladie (rhume, grippe ou infection) ou par un stress.

L'acido-cétose est une situation d'urgence qui requiert un traitement immédiat car si elle reste non traitée elle conduira inévitablement au coma.

La prévention demeure le meilleur moyen de l'éviter. C'est pourquoi, il importe de vérifier la présence de corps cétoniques dans l'urine lorsque votre glycémie est trop élevée.

En présence de corps cétoniques, il devient important de contacter son médecin afin que ce dernier puisse ajuster le traitement à l'insuline. En présence de vomissements, d'une glycémie au-delà de 22 mmol/l associée à une forte présence d'acétone dans les urines ou d'une altération de l'état de conscience, le diabétique doit se rendre à l'urgence le plus tôt possible.

Pour éviter l'acido-cétose, il faut:

  • suivre son plan de repas.
  • suivre son plan d'exercice tout en vérifiant sa glycémie  pendant l'exercice.
  • prendre les injections d'insuline aux moments indiqués.
  • vérifier régulièrement votre glycémie capillaire et faire des tests supplémentaires en cas de maladie, de stress ou de symptômes d'hyperglycémie.
  • corriger rapidement toute hyperglycémie soit en contactant votre médecin, soit en vous injectant de l'insuline si vous avez reçu la formation de l'auto-ajustement des doses. 
  • rechercher la présence de corps cétoniques dans l'urine lorsque:
    - vous avez une autre maladie, une infection ou un stress quelconque.
    - votre glycémie est plus élevée que 13.5 mmol/l.
    - vous avez des symptômes prémonitoires d'hyperglycémie ou d'acido-cétose.

Le coma hypoglycémique (hypoglycémie conduisant au coma)

L 'hypoglycémie, complication aigüe du diabète, peut aller jusqu'au coma hypoglycémique.

L'hypoglycémie, comme l'acidocétose, est une situation d'urgence. Elle requiert donc un traitement immédiat sans quoi les symptômes s'aggraveront. Les symptômes classiques d'hypoglycémie sont les suivants:

  • palpitations,
  • tremblements,
  • sueurs,
  • faim soudaine,

Ces symptômes sont causés par la stimulation du système nerveux autonome qui libère de l'adrénaline et du glucagon dans le sang. C'est ce même système qui est stimulé lorsque vous éprouvez un stess intense.

C'est pour cette raison que certaines personnes ressentent des symptômes apparentés à l'hypoglycémie en période de stress intense.

Ce système fonctionne comme un système d'alarme qui nous avertit que nous sommes en hypoglycémie, et qu'on doit faire quelque chose pour corriger la situation.

Si l'hypoglycémie n'est pas corrigée, et qu'elle s'aggrave, d'autres symptômes peuvent apparaitre comme par exemple de l'irritabilité, de la confusion, des troubles de la conscience et le coma. Il s'agit là de symptômes neurologiques qui sont causés par l'excitation du système nerveux central. C'est une situation dangereuse et il est impératif de normaliser rapidement la glycémie.

Lorsque l'hypoglycémie se manifeste par les symptômes du système nerveux autonome, il est habituellemet facile pour le diabétique de remédier à la situation. Dès qu'il ressent les premiers symptômes, il peut prendre une collation.

Par contre chez certains diabétiques, surtout de type 1, et après plusieurs années d'évolution de leur maladie, les symptômes classiques d'hypoglycémie sont moins ressentis. Nous parlons ici des symptômes dus à l'activation du système nerveux autonome.

Lorsque cette situation apparaît, la personne diabétique ne reconnait pas l'hypoglycémie. Cette situation est donc très dangereuse car le diabétique ne pourra pas la corriger.

Par ailleurs, c'est souvent son entourage qui remarquera qu'il a un drôle de comportement, qu'il est confus ou irritable. De plus, si les collègues de travail ignorent que la personne est diabétique, on pourra même croire qu'il est en état d'ébriété. Par conséquent, le diabétique ne recevra pas les traitements d'urgence que nécessite la situation.

Chez toute personne diabétique et particulièrement chez le diabétique qui ne ressent plus les symptômes d'hypoglycémie, certaines précautions s'imposent:

  • Avisez l'entourage et les collègues de travail de votre condition. 
  • Portez un bracelet d'identification genre Médicalert ou une carte dans votre portefeuille.
  • Toujours avoir en sa possession du glucose ( pastilles, bonbons).
  • Ayez un flacon de glucagon à la maison et au travail et assurez-vous qu'une autre personne connaisse la manière de l'utiliser. Le glucagon est une hormone qui a une action contraire à l'insuline. Il élèvera la glycémie rapidement. Mais son effet est temporaire, c'est pourquoi il importe de prendre du glucose au réveil.