Juin 2018
DLMMJVS
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
  • 11
  • 12
    • CAFÉ-RENCONTRE

      Café-rencontre

      Vous aimeriez faire un brin de causette avec d'autres gens diabétiques?
      Échanger sur des sujets divers?
      Tisser des nouveaux liens?
      Emprunter un livre de lecture?
      Jouer à des jeux de société?


      Tous les 2e mardi du mois, entre 14 h et 16 h, il nous fera plaisir de vous recevoir dans un environnement convivial au 600, rue Woodward à Sherbrooke (sous-sol).
      PROCHAINE RENCONTRE: MARDI 12 juin 2018.

      Jeannine Lapierre, vice-présidente de Diabète Estrie et diabétique de type 1
      Lina Courtois, diabétique de type 2


  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
     Activités
Paiment Paypal Accepte
Nouvelles :

Conseils aux parents

Pour aider les enfants à mieux comprendre le diabète et pour les inciter à faire eux-même les tests de glycémie et les injections d'insulines, les camps d'été* sont d'une aide très précieuse.

*Diabète Estrie rembourse une partie de la contribution des parents pour les enfants membres de l'organisme.


Poupons: nouveau-né à 2 ans

Tâches (analyses et injections)

  • À l'âge de deux ans, l'enfant peuf participer à des tâches simples (essuyage du doigt pour analyse).
  • Les parents devraient faire choisir l'enfant enfre deux sites pour la glycémie ou l'injection.
  • Les enfants devraient avoir en main leur poupée ou jouet favori.
  • Les parents devraient jouer avec leur enfanf (injecter le jouet, ensuite l'enfant).
  • L'enfant devrait être tenu solidement pendant l'injection afin de laisser le sife à découvert.
  • Les parents devraient serrer l' enfant dans leurs bras (après l'injection et par la suite, reprendre leurs activités quotidiennes.

Diète

Les parents devraient:

  • Intégrer des alimenfs graduellement.
  • Fournir une diète et des aliments appropriés à l'âge de l'enfant.
  • Servir des petits repas fréquents.
  • Consulter les personnes de l'équipe médicale pour des ajustements ou des changements alimentaires.

Stratégies et gestion

Les parents devraient:

  • Ignorer les crises de colère pour faire en sorte que l'enfant ne soit pas récompensé pour sa mauvaise conduite.
  • Établir des limites, ne pas permettre les faux-fuyants : cela rend les procédures encore plus difficiles.
  • Écarter l'hypoglycémie: faire des glycémies pour tous les symptômes inhabituels (mauvais caractère, somnolence) et traiter en conséquence.

Âge préscolaire: 3 à 6 ans

Tâches (analyses et injections)

  • Utiliser le jeu pour minimiser la peur (le jouet ou la poupée subit l'analyse et reçoit l'injection).
  • Renforcer l'importance de la rotation des sites d'injection.
  • Permettre à l'enfant de choisir les sites d'injection.

Diète

Les parents devraient:

  • encourager de bonnes habitudes alimentaires.
  • servir des aliments colorés et attirants.
  • ne pas réprimander les petits dégats.
  • permettre des ajustements alimentaires pour: l'halloween, les anniversaires et les fêtes spéciales.
  • encourager l'enfant à participer à la préparation des repas et des collations.
  • placer un tableau d'échange d'aliments sur la porte du réfrigérateur et laisser l'enfant choisir des nouveaux aliments appropriés.

Stratégies et gestion

Les parents devraient:

  • offrir un choix si cela est possible. 
  • rassurer l'enfant en lui disant que le traitement n'est pas une punition. 
  • établir des limites quant aux conduites indésirables.
  • donner la possibilité à l'enfant de s'exprimer, d'accepter et de répondre. 
  • garder l'autorité et la routine à un simple niveau, sans trop de demandes. 
  • garder un horaire quotidien régulier.
  • donner un peu de contrôle à l'enfant. 
  • revoir les signes et les symptômes; après un épisode d'hypoglycémie, le traitement et la prévention devraient être expliqués à un niveau de compréhension pour l'enfant. 
  • toujours avoir du sucre sur eux. 
  • enseigner à prendre des aliments en extra pour des activités. 
  • informer le professeur de maternelle, la gardienne et le personnel de l'école de la condition de l'enfant.
  • renforcer l'importance d'avoir une bonne identification.

Age scolaire: 6 à 12 ans

Tâches (analyses et injections)

  • de 6 à 8 ans: l'enfant peut faire ses glycémies et interpréter ses résultats sous la supervision d'un adulte.
  • de 9 à 10 ans: l'enfant peut apprendre à préparer l'insuline et à s'injecter, toujours sous la supervision d'un adulte.

Diète

Les parents devraient:

  • planifier les ajustements alimentaires pour les jours de vacances, les fêtes et les sorties avec l'école.
  • consulter un/une diététiste pour une évaluation alimentaire.
  • planifier les repas et les collations en temps et sans distractions (télévision, etc.).

Stratégies et gestion

Les parents devraient:

  • concentrer leurs efforts sur la pratique des tâches pour que l' enfant soit fier de ses réalisations et de sa capacité à accomplir ces tâches.
  • fournir fréquemment des explications simples, avoir une supervision constante pour éviter d'écraser l'enfant.
  • informer l'école ou la gardienne à propos de l'hypoglycémie.
  • encourager les camps d'été pour personnes diabétiques.
  • apprendre à l'entourage de l'enfant à reconnaître et traiter correctement l'hypoglycémie.
  • l'enfant devrait porter sur lui une bonne identification en fout temps.

Adolesence: 12 ans et plus

Les adolescents devraient être en mesure de pratiquer toutes les fâches avec un peu de supervision. 

Diète

Pour des occasions spéciales, des repas peuvent être reprogrammés ou réajustés. Les adolescents devraient respecter les échanges pour les différents groupes d'aliments. Ils devraient ajuster leur diète selon leurs activités et leur croissance, leur grandeur et leur poids. La diète devrait aussi être ajustée après la fin de la croissance.

Stratégies et gestion

Les parents devraient:

  • reconnaître et accepter le besoin grandissant d'indépendance de l'adolescent, pas seulement envers leur maladie, mais aussi envers tous les autres aspects de la vie.
  • éviter de critiquer constamment, l'adolescent a des changements d'humeur assez fréquents.
  • savoir que l'adolescent accorde une grande importance à une image de soi positive (féliciter l'accomplissement de tâches).
  • permettre au jeune adulte de prendre des décisions au sujet de son traitement.
  • tout en étant disponibles et intéressés, encourager graduellement l'auto-contrôle de la maladie par l' adolescent.

Les adolescents devraient:

  • reconnaître, traiter et prévenir l'hypoglycémie.
  • être capables d'entrer en contact avec la bonne personne-ressource pour de l'information et des conseils.
  • apprendre à faire face aux jours de maladie.
  • porter une bonne identification (chaînes et bracelets).