Octobre 2018
DLMMJVS
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
    • Café-rencontre

      wood-3200402-1280.jpg

      MERCREDI 10 OCTOBRE 2018 de 14 h à 16 h
      Vous aimeriez faire un brin de causette avec d'autres gens diabétiques ? Échanger sur des sujets divers ? Tisser des nouveaux liens ? Emprunter un livre de lecture ou jouer à des jeux de société ?


      Tous les 2e mercredi du mois, entre 14 h et 16 h, il nous fera plaisir de vous recevoir dans un environnement convivial au 600, rue Woodward à Sherbrooke (sous-sol) avec Jeannine Lapierre, vice-présidente de Diabète Estrie et diabétique de type 1 et Lina Courtois, diabétique de type 2.


  • 11
  • 12
  • 13
  • 14
  • 15
  • 16
  • 17
    • ATELIER DE FORMATION • DIÈTE MÉDITÉRRANÉENNE **COMPLET

      legumes-665788-1920.jpg

      MERCREDI 17 OCTOBRE 2018 - 18 h à 21 h
      Avec : Andrée Gagné, nutritionniste d’Universi-D
      À Servovie, salle La Capitale, situé au 300 rue du conseil à Sherbrooke

      Alimentation traditionnelle des habitants des pays bordant la mer Méditerranée comme l’Espagne, l’Italie, la Grèce ou la Tunisie et décrite dans les années 1950 par le scientifique américain Ancel Keys, la diète méditerranéenne est une façon de s’alimenter qui intègre les notions de simplicité et de modération.

      Venez en apprendre plus sur cette diète lors de cet atelier!

      Gratuit pour le membre de Diabète Estrie et son accompagnateur et 5 $ pour le non-membre.
      Réservez votre place au 819 823-8558 ou à info@diabete-estrie.ca

      Pour des trucs et conseils de Diabète Québec: https://www.diabete.qc.ca/fr/vivre-avec-le-diabete/


  • 18
  • 19
  • 20
  • 21
  • 22
  • 23
    • Conférence • La conduite automobile et le diabète

      road-1610959-1920-838.jpg

      MARDI 23 OCTOBRE 2018 • 19 h à 20 h 30

      ENDROIT : Parc André-Viger, Édifice Jean-Byrns, salle 102
      situé au 3275, rue Richard à Sherbrooke
      PAR : Marie-Éve Laforest, conseillère régionale en partenariat de sécurité routière à la SAAQ



      La conférence « La conduite automobile et le diabète » vise à :

      • Sensibiliser les conducteurs âgés à l’importance de préserver un bon état de santé pour maintenir de bonnes aptitudes à la conduite;
      • Aider les aînés à conduire le plus longtemps possible en toute sécurité pour eux-mêmes et pour les autres usagers de la route ;
      • Répondre au besoin d’information et aux préoccupations.

      La conférence s’adresse aux conducteurs âgés de plus de 50 ans et à leur entourage!
      Gratuit pour les membres et leur accompagnateur • 10 $ pour les non-membres • Ouvert à tous!

      Réservez votre place au 819 823-8558 ou à info@diabete-estrie.ca

      Dossier Diabète Québec sur les lois et règlements en lien avec la personne diabétique et la SAAQ : https://www.diabete.qc.ca


  • 24
  • 25
  • 26
  • 27
  • 28
  • 29
  • 30
  • 31
     Activités
Paiment Paypal Accepte
Nouvelles :

CAMPS d'été pour jeunes diabétiques de type 1

Le CAMP D’ÉTÉ permet à l’enfant diabétique de type 1 de participer à un séjour en plein air durant lequel il pourra acquérir et développer différentes capacités sportives et sociales et où il rencontrera des amis et moniteurs qui partagent la même routine: alimentation, tests de glycémie, injections, etc.

watercolour-1768921-1920.jpg

SAISON 2018 • CAMP JEUNESSE CEDEQ
Pour les jeunes diabétiques de type 1

Camp Trois-Saumons


Camp jeunesse :
24 juin au 6 juillet 2018 pour les jeunes de 10 à 15 ans
Camp jeunesse :
1er juillet au 6 juillet 2018 pour les enfants de 9 ans, à leur premier séjour au camp
Camp familial :
Fin de semaine du 17 au 19 août 2018, pour les familles avec un jeune enfant diabétique de 8 ans et moins

Pour renseignements: 418-523-6159 ou info@cedeq.org
Site Internet: www.cedeq.org/quebec/

SAISON 2018 • CAMP JEUNESSE CAROWANIS
Pour les jeunes diabétiques de type 1 de 10 à 15 ans
COÛTS *Palier3 :+ Frais d’inscriptions de 195$
Camp jeunesse:
1 semaine : 16 juillet au 21 juillet 2018 OU 22 juillet au 27 juillet 2018:
550$
Camp jeunesse:
2 semaines : 2 juillet au 13 juillet 2018 OU 16 juillet au 27 juillet 2018 OU 30 juillet au 10 août 2018:
1 050$
Camp familial:
Fin de semaine du 17 au 19 août 2018 : Frais d’inscriptions de 100$ + 13 ans et plus : 160$ • Enfant de 3 à 12 ans : 70$ • Enfant de 0 à 2 ans : gratuit 

Pour renseignements: 1 855-326-2456 ou carowanis@diabete-enfants.ca
Site Internet: https://www.diabetes-children.ca/

DIABÈTE ESTRIE PEUT DÉFRAYER LA PART DES PARENTS* au camp d’été CEDEQ ou CAROWANIS pour les familles qui envoient leurs enfants qui sont membres de Diabète Estrie. INFORMEZ-VOUS avant d'inscrire votre enfant au 819 823-8558!
*pour un montant maximal de 795$.


Enfants diabétiques

8 % la population est diabétique; de ce groupe, seulement 8 % sont des enfants ou de jeunes adultes.

La majorité des enfants diabétiques sont de type I. Le diagnostic est confirmé par la présence de mictions fréquentes, d'une soif excessive, d'une perte de poids considérable, d'un taux de sucre élevé (> de 11 mmol/L) et de la présence d'acétone dans l'urine.

Les parents doivent rester présents et s'impliquer iusqu'à ce que l'enfant devienne adulte et qu'il ait démontré dans sa façon de se comporter, qu'il a atteint la maturité nécessaire pour faire des choix iudicieux.

Conseils aux parents

Pour aider les enfants à mieux comprendre le diabète et pour les inciter à faire eux-même les tests de glycémie et les injections d'insulines, les camps d'été* sont d'une aide très précieuse.

*Diabète Estrie rembourse une partie de la contribution des parents pour les enfants membres de l'organisme.


Poupons: nouveau-né à 2 ans

Tâches (analyses et injections)

  • À l'âge de deux ans, l'enfant peuf participer à des tâches simples (essuyage du doigt pour analyse).
  • Les parents devraient faire choisir l'enfant enfre deux sites pour la glycémie ou l'injection.
  • Les enfants devraient avoir en main leur poupée ou jouet favori.
  • Les parents devraient jouer avec leur enfanf (injecter le jouet, ensuite l'enfant).
  • L'enfant devrait être tenu solidement pendant l'injection afin de laisser le sife à découvert.
  • Les parents devraient serrer l' enfant dans leurs bras (après l'injection et par la suite, reprendre leurs activités quotidiennes.

Diète

Les parents devraient:

  • Intégrer des alimenfs graduellement.
  • Fournir une diète et des aliments appropriés à l'âge de l'enfant.
  • Servir des petits repas fréquents.
  • Consulter les personnes de l'équipe médicale pour des ajustements ou des changements alimentaires.

Stratégies et gestion

Les parents devraient:

  • Ignorer les crises de colère pour faire en sorte que l'enfant ne soit pas récompensé pour sa mauvaise conduite.
  • Établir des limites, ne pas permettre les faux-fuyants : cela rend les procédures encore plus difficiles.
  • Écarter l'hypoglycémie: faire des glycémies pour tous les symptômes inhabituels (mauvais caractère, somnolence) et traiter en conséquence.

Âge préscolaire: 3 à 6 ans

Tâches (analyses et injections)

  • Utiliser le jeu pour minimiser la peur (le jouet ou la poupée subit l'analyse et reçoit l'injection).
  • Renforcer l'importance de la rotation des sites d'injection.
  • Permettre à l'enfant de choisir les sites d'injection.

Diète

Les parents devraient:

  • encourager de bonnes habitudes alimentaires.
  • servir des aliments colorés et attirants.
  • ne pas réprimander les petits dégats.
  • permettre des ajustements alimentaires pour: l'halloween, les anniversaires et les fêtes spéciales.
  • encourager l'enfant à participer à la préparation des repas et des collations.
  • placer un tableau d'échange d'aliments sur la porte du réfrigérateur et laisser l'enfant choisir des nouveaux aliments appropriés.

Stratégies et gestion

Les parents devraient:

  • offrir un choix si cela est possible. 
  • rassurer l'enfant en lui disant que le traitement n'est pas une punition. 
  • établir des limites quant aux conduites indésirables.
  • donner la possibilité à l'enfant de s'exprimer, d'accepter et de répondre. 
  • garder l'autorité et la routine à un simple niveau, sans trop de demandes. 
  • garder un horaire quotidien régulier.
  • donner un peu de contrôle à l'enfant. 
  • revoir les signes et les symptômes; après un épisode d'hypoglycémie, le traitement et la prévention devraient être expliqués à un niveau de compréhension pour l'enfant. 
  • toujours avoir du sucre sur eux. 
  • enseigner à prendre des aliments en extra pour des activités. 
  • informer le professeur de maternelle, la gardienne et le personnel de l'école de la condition de l'enfant.
  • renforcer l'importance d'avoir une bonne identification.

Age scolaire: 6 à 12 ans

Tâches (analyses et injections)

  • de 6 à 8 ans: l'enfant peut faire ses glycémies et interpréter ses résultats sous la supervision d'un adulte.
  • de 9 à 10 ans: l'enfant peut apprendre à préparer l'insuline et à s'injecter, toujours sous la supervision d'un adulte.

Diète

Les parents devraient:

  • planifier les ajustements alimentaires pour les jours de vacances, les fêtes et les sorties avec l'école.
  • consulter un/une diététiste pour une évaluation alimentaire.
  • planifier les repas et les collations en temps et sans distractions (télévision, etc.).

Stratégies et gestion

Les parents devraient:

  • concentrer leurs efforts sur la pratique des tâches pour que l' enfant soit fier de ses réalisations et de sa capacité à accomplir ces tâches.
  • fournir fréquemment des explications simples, avoir une supervision constante pour éviter d'écraser l'enfant.
  • informer l'école ou la gardienne à propos de l'hypoglycémie.
  • encourager les camps d'été pour personnes diabétiques.
  • apprendre à l'entourage de l'enfant à reconnaître et traiter correctement l'hypoglycémie.
  • l'enfant devrait porter sur lui une bonne identification en fout temps.

Adolesence: 12 ans et plus

Les adolescents devraient être en mesure de pratiquer toutes les fâches avec un peu de supervision. 

Diète

Pour des occasions spéciales, des repas peuvent être reprogrammés ou réajustés. Les adolescents devraient respecter les échanges pour les différents groupes d'aliments. Ils devraient ajuster leur diète selon leurs activités et leur croissance, leur grandeur et leur poids. La diète devrait aussi être ajustée après la fin de la croissance.

Stratégies et gestion

Les parents devraient:

  • reconnaître et accepter le besoin grandissant d'indépendance de l'adolescent, pas seulement envers leur maladie, mais aussi envers tous les autres aspects de la vie.
  • éviter de critiquer constamment, l'adolescent a des changements d'humeur assez fréquents.
  • savoir que l'adolescent accorde une grande importance à une image de soi positive (féliciter l'accomplissement de tâches).
  • permettre au jeune adulte de prendre des décisions au sujet de son traitement.
  • tout en étant disponibles et intéressés, encourager graduellement l'auto-contrôle de la maladie par l' adolescent.

Les adolescents devraient:

  • reconnaître, traiter et prévenir l'hypoglycémie.
  • être capables d'entrer en contact avec la bonne personne-ressource pour de l'information et des conseils.
  • apprendre à faire face aux jours de maladie.
  • porter une bonne identification (chaînes et bracelets).